FREN

NUIT-BUILDING Les bailleurs en temps de crise

Corine MaierUn groupe de Directeurs français a visité Londres. Nous leur avons raconté le bouleversement vécu par le secteur : la perte de 63% de nos subventions de construction en échange de la possibilité d’augmenter les coûts des loyers jusqu’à 80% de la valeur du marché pour les nouvelles propriétés et vacances ; l’introduction d’un plafond aux aides à la personne ; la pénalité pour sous-occupation, le paiement direct aux locataires ; la crise économique, une courbe de chômage ascendante et un manque de logements abordables,  poussant beaucoup dans la précarité de location privée.

Nos visiteurs français, un brin choqués, ont demandé : « Comment voyez-vous votre futur dans ce contexte difficile ? » La réponse du bailleur social était pleine de pragmatisme. « Oui c’est dur, mais c’est aussi une opportunité pour penser autrement ». La réduction des aides à la personne aura un impact sur les locataires et les revenus des bailleurs sociaux. La réponse est d’augmenter le nombre de personnel de terrains, car connaître ses locataires et ses circonstances est important. Ils construisent avec moins de subventions, générant les revenus nécessaires en augmentant les loyers, vendant et louant sur le marché privé. Ils créent des filiales commerciales, recrutent le savoir et les compétences nécessaires, explorent de nouvelles sources de financement.

Les bailleurs sociaux sont des entreprises sociales engagées. Ils se doivent de continuer pour leurs locataires. C’est à nous, leur fédération, de faire en sorte qu’ils puissent le faire malgré les changements.

Corine Meier
Responsable des Affaires Internationales et du financement
Fédération du Logement National (U-K)


  • Lhedco

    Par Lhedco le 29 juillet 2015

0 commentaires AJOUTER UN COMMENTAIRE

Ajouter un commentaire