FR

INDUSTRIE La fibre de basalte remplacera l’acier dans le béton armé

Conformément aux dispositions de l’UE, l’Italie a prévu une économie d’énergie et une réduction des émissions de CO2 de 20% d’ici 2020.

Après des années de recherche, ENEA (Agenzia Nazionale per le Nuove Tecnolgie l’Energia e lo Sviluppo Sostenible*) a mis au point un procédé qui consiste à utiliser les fibres de basalte.
Les caractéristiques qui rendent ce matériau comparable et même préférable à l’acier sont multiples.
Tout en ayant les mêmes propriétés mécaniques, leur densité est différente : à chaque kilo de basalte correspond 2,91 kg d’acier. En outre, les propriétés d’isolation thermique et sonore, de stabilité à la chaleur, de durée et de résistance aux vibrations de la fibre de basalte sont nettement supérieures à celles de l’acier et des matières plastiques renforcées connues à ce jour.
Les propriétés chimiques de ce matériau le rendent préférable à l’acier dans le béton armé : les fibres de basalte sont en effet plus résistantes aux milieux agressifs (acides et alcalins) et sont moins corrosifs.

Enfin la fibre de basalte est éco-compatible : pas de problème de recyclage, aucune nécessité de séparation préliminaire en cas de démolitions de la structure, elle réduit le poids de la structure et requiert pour son exploitation, une quantité d’énergie inférieure à celle de l’acier.

A titre d’exemple, si l’on remplaçait seulement 5% de l’acier actuellement utilisé en un an (25 millions de tonnes), nous obtiendrions une économie d’énergie équivalent à une centrale qui produit 500MW, étant en activité durant 8000 heures par an.
Le basalte, un éco-matériau ?

* L’Agence ENEA a été créée en 2009, par volonté du gouvernement italien (art. 37 de la loi n°99 DU 23 juillet 2009)

Lucio SANGES
LSCI Consultants – NICE
LSCI Consultants


  • Lhedco

    Par Lhedco le 18 août 2015

0 commentaires AJOUTER UN COMMENTAIRE

Ajouter un commentaire